Management humaniste & bien-être au travail

Certification ISO 20121 des maisons françaises de Châteauform’

Claire SCHWARTZ

Lecture 9 min.

Crédit photo © Châteauform’

En quelques mots

Témoignages croisés de Claire SCHWARTZ (Responsable RSE, Groupe Châteauform’) et Camille SOULACROIX (Directrice Conseil, Green Evénements)

Qu’est-ce que la norme ISO 20121 ?

Camille SOULACROIX (Green Evénements) :

La norme ISO 20121 est une norme internationale de management responsable dédiée à l’activité événementielle. Elle fournit un cadre et des lignes directrices pour permettre aux structures d’intégrer le développement durable dans leur stratégie et leurs activités. Comme toute norme de management (tels que l’ISO 9001 ou l’ISO 14001, etc.), elle repose sur un principe clé : l’amélioration continue. Ainsi, la norme n’attend pas d’une structure engagée qu’elle atteigne des résultats précis, mais qu’elle mette en place les outils nécessaires pour initier une démarche d’amélioration progressive et améliorer ses performances (économique, sociale et environnementale).

 

Pourquoi cette norme vous a-t-elle semblée la plus adaptée à l’activité de Châteauform’ ?

Camille SOULACROIX : Châteauform’ est une entreprise humaniste avec des valeurs très fortes portées par les équipes dans lesquelles se retrouvent les notions de solidarité, partage, bienveillance, générosité, etc. Les équipes n’ont pas attendu la norme pour mettre en place des actions responsables autour des enjeux environnementaux et sociaux. La mise en place de cette norme permettait à Châteauform’ de structurer les actions déjà en place dans une démarche plus globale pour gagner en cohérence, en efficacité et en visibilité. L’entreprise étant libre de fixer ses propres objectifs et les moyens de les atteindre, elle permettait à Châteauform’ de conserver ses spécificités tout en s’engageant dans une démarche de progrès. 

Qu’est-ce que la mise en place de la norme ISO 20121 a apporté à Châteauform’ ?

Claire SCHWARTZ (Châteauform’) :

La norme ISO 20121 nous a donné un cadre dans la construction de notre démarche RSE. Elle nous a guidés dans la définition d’une méthodologie de la prise en compte des attentes de nos parties prenantes à la définition et au pilotage de notre plan d’actions.

La diversité des thématiques couvertes par la norme nous a permis d’impliquer l’ensemble de l’entreprise dans la démarche : les Achats, le Juridique, la Sécurité, les équipes Richesses Humaines et Talents & Cultures (équivalent Direction RH) et toutes les équipes opérationnelles.

 

Quels ont été les freins ou les difficultés dans la mise en place de la norme ?

Claire SCHWARTZ (Châteauform’):

Chez Châteauform’, nous n’avons pas la culture des procédures. Nous fonctionnons sur la confiance, le bon sens et l’autonomie. Notre entreprise, fonctionnant en pyramide inversée, est basée sur les valeurs et non sur les règles.

Nos couples d’hôtes sont des « intrapreneurs » à qui l’on confie une maison pour qu’ils l’entretiennent et la fasse vivre dans le respect des valeurs de Châteauform’ mais à leur manière car nous souhaitons à tout prix éviter la standardisation. Chaque expérience dans nos maisons doit être unique pour nos participants.

C’est pourquoi, en tant que Responsable RSE, dans la mise en place de la norme, j’ai fait face à des périodes de doutes : Comment impliquer sans imposer ? Comment faire adhérer les talents à une norme qui implique des procédures communes à tous quand on défend quotidiennement l’autonomie de chacun ? Comment normer sans casser « la magie des séminaires » ?

Finalement, je pense que ces questionnements étaient sains et nécessaires à la construction d’une démarche solide. En effet, ils nous ont permis de construire un cadre sur une base existante, de nous appuyer sur nos forces et nos valeurs et sur les bonnes pratiques déjà en place dans l’entreprise sans chercher à réinventer des procédures et des process. Il s’est agi de formaliser plus que d’imposer.

 

Quelle méthodologie et accompagnement Green Evénements a-t-il mis en œuvre pour lever les freins et mener Châteauform’ jusqu’à la certification ?

Camille SOULACROIX : comme l’explique Claire, l’enjeu principal était de réussir à formaliser les méthodes de travail tout en conservant les valeurs de Châteauform’. Nous avons commencé par réaliser un diagnostic auprès des parties prenantes internes (les talents) et externes (les clients et partenaires) de Châteauform’. Cette étude nous a permis de bien comprendre le fonctionnement de l’entreprise, les actions déjà en place et les enjeux de développement durable prioritaires.

Nous avons ensuite sensibilisé les équipes à la norme et aux bénéfices qu’elle apporterait à leur entreprise.

Enfin, nous avons animé plusieurs ateliers avec les équipes pour formaliser avec eux les méthodes de travail déjà existantes et identifier la meilleure manière de capitaliser sur les expériences de chacun.

 

Selon vous, quelles ont été les clés du succès pour l’obtention de la certification ?

Camille SOULACROIX : sans aucun doute, l’engagement de la direction, l’implication des équipes et la capacité de Claire à fédérer tous les acteurs autour de ce projet. Châteauform’ a su se donner les moyens et trouver les ressources nécessaires à la mise en place de leur démarche RSE. La gouvernance aujourd’hui établie permet de faire vivre et d’animer cette démarche au quotidien. 

 

Dans le cas de Châteauform’, quels ont été les éléments décisifs qui ont permis d’atteindre la certification ? 

Claire SCHWARTZ (Châteauform’)

Je crois sincèrement que la clé principale du succès réside dans l’identité même de Châteauform’ : celle d’être une entreprise humaniste basée sur des valeurs. Ecrire notre Philosophie ReSpEct n’était que la continuité de l’histoire du Groupe.  

Chez Châteauform’ chaque leader se doit de donner du sens aux talents qu’il anime. « Ne fais pas si tu ne comprends pas ». Aussi la communication auprès de toutes les équipes a également été une clé de succès : expliquer à chacun pourquoi nous nous engagions en faveur du développement durable et ce que cela impliquait dans son travail au quotidien.

La création d’un Comité RSE représentant des différents métiers de l’entreprise a également été un élément clé dans l’adhésion de toute l’entreprise au projet. Les services Juridique, RH, Sécurité, Achats, Finance y sont évidemment représentés pour formaliser le cadre, mais nous souhaitions avoir également plusieurs représentants des fonctions opérationnelles (couples d’hôtes et chef) pour garantir la pertinence et la faisabilité des projets sur le terrain. Ce comité RSE a permis de faire avancer le projet rapidement, d’impliquer tous les métiers et de rendre le projet opérationnel.

Enfin sans le soutien et l’appui de la Direction à travers la création d’un Comex RSE, nous n’aurions pas pu atteindre la certification. Bien qu’ayant un fonctionnement en pyramide inversée, il était indispensable que la démarche soit sponsorisée par la Direction. Nos réunions régulières nous ont permis de garder toujours le cap en n’oubliant jamais les attentes de nos parties prenantes.

 

Suite à ce beau succès, quelles sont les prochaines étapes pour Châteauform’ ?

Claire SCHWARTZ (Châteauform’)

Nous n’allons évidemment pas nous arrêter là. Tout d’abord parce que le plus dur reste à faire : garder la certification et justifier de l’amélioration continue de notre démarche.

Aussi, le premier enjeu pour 2020 est de consolider la démarche : continuer à mettre en œuvre notre plan d’actions au niveau de chaque maison. Cela passe notamment par la création d’un réseau d’Ambassadeurs ReSpEct. Ces talents vont être formés à porter la démarche ReSpEct et auront la mission d’animer le projet RSE de leur maison.

Nous avons également l’ambition de déployer la norme dans nos maisons allemandes et avons constitué un Comité RSE Allemand.

Enfin, nous avons de nombreux sujets en cours en particulier sur la mesure de notre empreinte environnementale, mais nous aurons l’occasion de les partager plus tard dans l’année 2020.

En tout cas cette certification nous a ouvert des portes que nous nous empressons d’emprunter pour aller toujours plus loin dans notre engagement RSE…

Claire SCHWARTZ

Responsable RSE

Spécialiste de la mise en place de stratégie RSE dans les Entreprises, je suis en charge de la définition et du pilotage du système de management responsable de Châteauform’. J’accompagne ainsi l’entreprise dans la création de séminaires durables et responsables.

Voir tous les articles