Portait de Clémentine OLIVER, l’âme, le cœur et la passion de « La belle vie sans gluten ».

Parlons cuisine

Portrait de Clémentine Oliver, fondatrice de « La belle vie sans gluten » : une boulangerie parisienne qui propose des produits sans gluten, gourmands et faits maison.

La passion de la cuisine et le goût des bonnes choses sont pour Clémentine Oliver, les clés de sa réussite.

2 mn · Food

Par Jean-Pierre Dureuil, le 30 novembre 2019

Issue d’une lignée de cuisiniers : fille de Michel Oliver et petite-fille de Raymond Oliver 

Clémentine Oliver découvre son intolérance au gluten en juillet 2010 dont elle souffrait depuis plus de 9 ans. Bercée depuis son enfance aux bons petits plats, elle ne peut se résoudre à se contenter des produits industriels disponibles sur le marché. Pour retrouver le plaisir et les sensations gustatives qui ont toujours régnés dans sa vie, elle crée sa boulangerie « La belle vie sans gluten ».  

 

Un apprentissage à 4 mains et deux CAP en poche 

Elle imagine avec son père, Michel Oliver, des recettes gourmandes et sans gluten. Son père lui transmet la rigueur de la cuisine et sa méthode de travail : 3 essais minimum pour mettre au point une recette puis 3 essais minimum lorsqu’elle est au point afin de l’améliorer. Ils écrivent ensemble « Je cuisine sans gluten et je me régale ! » publié aux éditions Albin Michel en mai 2012 (actuellement au 4ème tirage).  

« Il m’a guidée, coachée, appris la cuisine. », déclare-t-elle, mais concernant le pain et la pâtisserie, il la laisse faire ses armes seule. 

 

Une reconversion professionnelle réussie 

Pendant plusieurs années, Clémentine Oliver apprend à cuisiner sans gluten tout en exerçant un autre métier à temps plein, celui de psychologue clinicienne auprès d’enfants autistes à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière. Ses CAP cuisine et pâtisserie en poche en 2014, elle démissionne de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, pour se consacrer pleinement à ce qu’elle aime le plus faire dans la vie : le pain, la viennoiserie et la pâtisserie sans gluten. Elle crée enfin sa société sur laquelle elle travaille depuis plus de 4 ans.  

 

A l’écoute de la pâte pour l’élaboration de ses recettes 

En symbiose avec ses produits, elle déclare entendre la pâte lui parler, et lui dire si elle a besoin de plus de pousse ou plus de pétrissage. Elle dit ressentir ses vibrations et se laisse ainsi guider par elle. Elle n’a de cesse depuis de continuer à travailler sur de nouvelles recettes de pains, viennoiseries et pâtisseries sans gluten avec un objectif : retrouver les sensations gustatives d’avant cette intolérance. Retrouver ce qui lui manquait tant.  

 

La particularité de la cuisson de son pain pour une croûte qui craque et une mie aérée. 

Elle est la seule à faire cuire ses baguettes sur la sole du four de boulanger (non moulée). Il en est de même pour ses ficelles et les boules ce qui leur donne la particularité de ressembler à du vrai pain avec une croûte qui craque et une mie aérée. Toutes ses farines sont bios et garanties sans gluten. 

Ce que disent le plus souvent ceux qui goûtent ses produits :  

« C’est incroyable, c’est du pain! Ça le goût et l’aspect du pain ! ».  

 

Une collaboration avec Châteauform’ évidente grâce à l’envie commune du goût des bonnes choses.  

Depuis 2019, Châteauform’ travaille avec la boulangerie “La belle vie sans gluten”. Les Chefs du groupe ont tout de suite été sensibles à la qualité des produits de Clémentine Oliver. Les premiers conquis ont été Béatrice, Chef du château de Béhoust, et Thomas, Chef au château de Mareil le Guyon. Les retours sont excellents, certains participants intolérants au gluten se fournissent dorénavant auprès de Clémentine Oliver.