Management humaniste & bien-être au travail

Saga « Réduction et Recyclage des déchets »

Claire SCHWARTZ

Lecture 4 min.

Crédit photo © Châteauform’

En quelques mots

Si la RSE chez Châteauform’ ne se résume certainement pas qu’à la réduction des déchets, c’est pourtant bel et bien de là que la prise de conscience de l’importance de se lancer dans la démarche est née.

Les déchets, on les voit, ils nous coûtent cher, on en entend parler tous les jours parce qu’ils envahissent nos océans et ont même constitué un 7ème continent, et pourtant… on ne les connaît pas !

Evidemment, il y a ceux auxquels on pense naturellement parce qu’ils font « le buzz » et que l’on pointe du doigt en permanence comme les petites bouteilles d’eau en plastique. Mais il y a aussi ceux qu’on ne voit pas, que l’on produit presque machinalement sans même s’en rendre compte, ceux qui sont tout petits, mais qui, mis bout à bout, commencent à peser un peu…

Et puis, il y a les déchets qu’on peut trier pour qu’ils soient recyclés (en espérant qu’il y ait un véritable débouché), ceux qu’on nous dit être biodégradables mais qui en réalité n’ont jamais le temps de se biodégrader et qui finissent brûlés comme le reste, et ceux dont on sait qu’on ne peut rien faire.

Bref… Un joli bazar ! Et avec tout cela, nos clients et nous souhaitons organiser des séminaires Zéro Déchet ? Nous y reviendrons dans un prochain épisode de notre Saga.

 

En tout cas, il nous est récemment apparu, comme une évidence, que pour réduire les déchets, encore fallait-il les connaître !

 

C’est ainsi que forte de ce constat, je m’en fus investiguer les poubelles d’une de nos plus grosses maisons d’Ile de France : le Château de Romainville.

La consigne pour les équipes : « faire exactement comme d’habitude et me garder de côté les bacs (poubelles) des 24 dernières heures durant lesquelles la maison avait accueilli un séminaire de 86 participants ».

Ma mission : « vider la totalité des poubelles de « tout venant » laissées à ma disposition et trier les déchets par item ».

Après 4h de travail (ou devrais-je plutôt dire d’exercice physique), nous avions une belle photo des poubelles de la maison ! Nous y voyions enfin plus clair. Evidemment ça n’était pas beau à voir, mais on s’en moquait parce que ce qui intéressait tout le monde, c’était de se poser la question : « Et maintenant, on fait quoi ? ».

Le couple a tout de suite réuni l’équipe pour une première étape de sensibilisation et de prise de conscience autour de la découverte du contenu des poubelles.

Au premier coup d’œil, on pouvait voir que la majorité du volume était constitué de déchets recyclables qui n’avaient pas été mis dans la poubelle de tri. C’était donc plutôt bon signe ! Voilà une action facile à mettre en place : améliorer la qualité du tri !

Rapidement, on a également pu identifier les déchets auxquels on pouvait donner une seconde vie ! Même pas besoin de les envoyer en usine de recyclage : on opte pour la réutilisation ! Dans une maison dont le thème est le Vin, faire de la déco avec des bouchons de liège, en voilà une bonne idée !  

Puis, il y a les déchets que l’on peut facilement supprimer : les dosettes de lait par exemple !

Et enfin, il y a les déchets plus compliqués à éradiquer. Ces déchets qui sont produits parce que c’est plus confortable pour les participants, moins pénible pour l’équipe ou tout simplement moins cher qu’une alternative zéro déchet… Mais ça ne nous empêche pas de les considérer et de réfléchir à des plans d’actions qui seront mis en œuvre de manière progressive car ils nécessitent l’implication des fournisseurs, de nos talents et parfois aussi de nos participants. Mais nous en reparlerons dans un prochain épisode de notre Saga …

 

Cette investigation a été pour moi extrêmement instructive. Elle représente une étape constitutive du plan de réduction des déchets de Châteauform’. On a trop souvent tendance à construire des plans d’actions RSE basés sur des idées et des suppositions, parfois bien loin de la réalité du terrain.

Il est facile de référencer un flacon de gel douche en PET recyclable et d’oublier de sensibiliser les équipes au bon geste qui permet que celui-ci soit en effet recyclé.

Grâce à cette expérience, 36 talents de plus sont concrètement impliqués dans le plan d’action RSE de Châteauform’. Des plans d’actions à l’échelle de la maison et plus globalement de l’entreprise vont être identifiés et mis en œuvre. Le processus vers le zéro déchet est enclenché…

Affaire à suivre …

Claire SCHWARTZ

Responsable RSE

Spécialiste de la mise en place de stratégie RSE dans les Entreprises, je suis en charge de la définition et du pilotage du système de management responsable de Châteauform’. J’accompagne ainsi l’entreprise dans la création de séminaires durables et responsables.

Voir tous les articles